Untitled

Chaque artiste peut proposer ses visuels pour que le public se l’approprie et joue avec.


Untitled

Les employés de l’association nouent des partenariats avec les commerçants qui mettent de côté pour eux des légumes invendus dans des cagettes prévues à cet effet, marquées du logo de l’association. La nourriture est ensuite préparée et vendue. L’association encadre également des ateliers de sensibilisation autour de la question du déchet.


Untitled

Le jeu de société est un support de discussion pour les membres de l’association “La place du marché” qui l’utilisent pour expliquer leur action, la redéfinir, et sensibiliser leurs interlocuteurs sur la question du déchet.


Untitled

Je
donne un nom au terrain, grâce à la création d’un personnage
sculptural qui particularise le lieu : « chez Gégé ».
Le jour de l’événement, je dévisse les palissades pour ouvrir
l’espace, chacun étant libre de se l’approprier comme il l’entend :
nourriture, musique, peinture, visite simple…


Untitled

Les stickers sont en réalité un moyen d’annoncer l’action et de recueillir les envies des passants, pour, selon l’esprit du lieu, réaliser une fresque qui aie du sens. Il serait également intéressant de faire une interprétation plus littérale de l’information.


Untitled

En reprenant la forme du briquet, je créé un objet improbable, qui rentre dans ce que j’appellerais “l’esthétique Bic”, issue de la culture formelle des ingénieurs français des années 1990, à mi chemin entre le fonctionnalisme de l’époque moderne et un futurisme démodé. Étrangement, la plupart de nos objets sont issus de ce courant qui reflète également un système de valeur : “efficacité, rapidité, simplicité”. Cette vision fait donc partie intégrante de notre quotidien, et transforme également notre façon d’appréhender le monde. Changer l’échelle d’un objet culte quand on dessine un nouveau produit pour la même marque, c’est questionner ses évidences, exposer à la fois leur force et leur fragilité.