Architectures textiles

Scénographies dans l’espace public.

image

Acteurs
et rôles

Joachim
Prompsy – Initiateur du projet

Cible

Les
habitants d’un quartier et les objets qui peuplent l’espace public.

Contexte

Les
objets de l’espace public font partie de notre quotidien, leur
présence nous est acquise et nous semble évidente, alors qu’ils
mettent en œuvre un savoir-faire, des moyens organisationnels
conséquents, parce qu’ils sont les points de contact d’un service
immensément vaste. Ils ne sont pas simplement fonctionnels ni
uniquement destinés à l’usage pour lesquels ils ont été conçus.

Sur
un lampadaire, il y a presque toujours au moins un sticker ou une
affiche collée.

Le
lampadaire c’est un journal local gratuit et indépendant, ouvert à
toute publication.

C’est
un témoin de l’actualité politique et associative, un garant de la
libre expression.

Problématique

Comment
parler des objets de l’espace public ?

Parti
pris

En
faisant disparaître la fonction de ces objets,  je permet à
d’autres personnes de leur attribuer une sémantique nouvelle,
d’imaginer ce qu’ils sont déjà secrètement, ce qu’ils vont
devenir, ou ce qu’ils pourraient représenter dans notre imaginaire.

Action

Je
créé des petites expériences dans la rue pour essayer de
comprendre quels parcours et quels éléments permettent de générer
du contenu autour d’objets de l’espace public. Le premier test permet
de se rendre compte qu’une intimité peut être très rapidement
créée entre des passants qui ne se connaissent pas simplement sur
le principe de la cabane.

Ici
je cherche à donner au lampadaire un maximum de définitions, avec
l’aide des passants. Je choisi de monter une exposition qui
fonctionne sur le principe du brainstorming, dans laquelle chacun
développe un point de vue sur ce que pourrait être le lampadaire et
vient nourrir la réflexion. Je  fais figurer l’hypothèse émise par
la personne dessinée dans une phylactère. Si elle le souhaite,
celle-ci peut  proposer une explication en remplissant une bande
dessinée à trous, qui sera accrochée comme un cartel près de son
portrait dans le but d’étayer son propos,.

Dans
la troisième vidéo, le support de discussion est matérialisé sous
forme de table. Le fait de partager un thé autour de cet objet
physique permet d’initier une conversation construite plus
sereinement, et d’aboutir à un contenu avec plus de facilité. Nous
faisons un cadavre exquis dans lequel chaque participant commence
avec la définition de l’objet présenté par son prédécesseur pour
en donner une nouvelle, un peu plus éloignée.

Méthodologie

Expérimentations
en situation.

Observations

Tout
le monde a quelque chose à dire, et le dit de sa propre façon ne
serait-ce que par la manière dont son corps se déplace. Un
dispositif ouvert, c’est à dire avec beaucoup de façons de
l’utiliser met le spectateur dans un contexte d’échange
d’informations, propice à la découverte d’une inconnue, non pas
qu’on aurait à lui apprendre, mais qu’on aurait à lui faire
partager.

Effort / Résultat

Travail de 5 mois pour une personne. Création de liens durables entre les habitants ayant participé aux événements présentés dans les vidéos, qui ne se connaissaient pas et qui pour certains, ont participé également à d’autres événements organisés.