Bic hydrogen

Pile portative fonctionnant à l’hydrogène.

image

Acteurs
et rôles

Joachim
Prompsy – Designer.
Matt
Sindall & Sargnsan Soontorn – Directeurs de l’atelier de projet
à l’ENSCI.
Alain
Rosen – Directeur Fuel Cell R&D and Industrialization, BIC.

Contexte

Bic
nous demande de venir en aide à une de leurs équipe qui travaille
au développement de leur prochain produit : La batterie hydrogène.
Ils attendent des étudiants une formalisation qui serait à même
d’en faire objet du quotidien donc “invisible” mais qui,
comme le briquet, le stylo et le rasoir aurait aussi valeur d’icône.

La
batterie à hydrogène se compose en deux partie : le réservoir en
plastique à usage unique contenant l’hydrogène, qui, une fois
ouvert, devra être utilisé dans le mois puis jeté ; et celle qui
accueille la pile à combustion ainsi que les différents composants
électroniques (circuit imprimé, ventilateur, port USB).

C’est
cette seconde partie qui nous intéresse, elle devra répondre aux
contraintes techniques dictées par les composants et devra pouvoir
contenir la cartouche dont la forme est déjà définie. Plus
important encore, elle devra être peu coûteuse.

Problématique

Comment
créer un objet « iconique »  ?

Parti
pris

Je
m’inspire des gestes d’ouverture les plus communs et les plus
incitatifs, partant du principe qu’un objet ne devient iconique que
s’il est adopté massivement.

Action

Je
dessine l’objet le plus compact possible, compte tenu du volume
qu’occupent les composants électroniques. Je pousse les traits,
jusqu’à être presque caricatural, dans le but de rendre explicite
l’action suggérée.

L’ovale
qu’est la cartouche vue de dessus l’inscrit clairement dans la lignée
du briquet, et je choisi de ne pas intervenir dessus pour minimiser
au maximum le caractère futuriste et technique de l’objet. On
“ouvre” la cartouche et on découvre le port USB en un
geste unique et violent dont l’action ne laisse aucun doute quant à
la sûreté du dispositif.

Méthodologie

Recherches
en 2D puis en 3D, en produisant un maximum de propositions dans le
but d’affiner mon choix.

Observations

J’ai
imprimé un prototype en plastique avec le système d’emboîtement
pour vérifier que le bruit que faisait l’objet lors de l’activation
de la cartouche corresponde bien à l’idée que j’en avais. Avec le
recul, je m’aperçois que cette gestuelle s’apparente beaucoup à
celle utilisée pour recharger une arme à feu.

Résultat/
Efforts

5
mois de travail pour une personne. Le
partenaire a félicité la justesse du travail accompli, la solution
figure dans le panel des formes que pourrait prendre l’objet à sa concrétisation.