L’instrument visuel

Un
nouveau canal d’expression libre.

image

Acteurs
et rôles

Joachim
Prompsy – Designer à l’initiative du projet.
Simon
d’Hénin et François Brument – Directeurs de l’atelier de projet à
L’ENSCI

Contexte

Depuis
plusieurs années, je fréquente et organise des sessions de musique
libre (Jam session). J’aime ces espaces informels, où chacun est
invité à participer à l’émulsion collective depuis sa place, sans
avoir à monter sur une scène, ni à se sentir écrasé par le
regard des autres. Mais l’espace sonore sature rapidement, du fait de
l’enthousiaste participation de chacun.

La
plupart des personnes présentes ne sont d’ailleurs pas musiciennes,
et s’enferment les premières dans un rôle de spectateur. Sur les
scènes musicales classiques, dans les boites de nuits ou les salles
de spectacle, un autre canal d’expression fonctionne souvent en
synergie avec la musique, sans jamais entrer en conflit avec elle…
vous avez trouvé ?

Problématique

Comment
investir l’espace visuel de la Jam session ?

Parti
pris

En
créant des instruments visuels intuitifs et facilement
appropriables.

Action

Je
crée des programmes de génération de visuels ou d’animation de
visuels existants avec différents dérivés du langage Javascript
(actionscript et processing), ainsi que des interfaces physiques
permettant aux non-initiés de jouer de l’image de façon instictive
sans posséder de connaissances techniques particulières.

J’ai
dessiné des objets peu coûteux et facilement réplicables, leur
fabrication faisant partie de leur prise en main. Il était
nécessaire de créer des interfaces physiques complètement
transparentes quant à leur usage, incitatives mais également.

Le
clavier-guitare :
chaque touche active le lancement d’une
petite animation, ou l’apparition succincte d’une image à l’écran.

Le
pied de micro :
le
capteur piezo employé sert à reccueillir les vibrations physiques
qui parcourent un matériau. Le matériau manipulé émet ainsi des
signaux qui sont ensuite interprétés par l’ordinateur pour générer
des visuels.

Le
stéthoscope :
fonctionne
sur le même principe, sauf que c’est le micro de contact qui vient
se plaquer contre un volume afin d’en capter les vibrations.

Méthodologie

Prototypage
et expérimentations en situation.

Observations

Je
voulais que mes objets évoquent des instruments de musique, mais
aussi qu’ils communiquent de façon pédagogique sur leur usage,
quitte à être un peu caricatural dans leur dessin.

Efforts/
Résultats

Travail
de six mois. Joué à l’occasion de plusieurs événements, concerts,
jam sessions.