Presque sexuel

En
tant que consommateur, je suis sans cesse soumis à une grande
variété de produits et de services, qu’il m’appartient d’étudier
pour être en mesure de choisir. Je vogue d’une proposition à une
autre, chacune ayant sa légitimité et son sens, mais l’ensemble,
mis bout à bout, n’étant qu’une succession de mondes distincts.

image

Aller sur la page du projet !

L’usage,
la forme et la manipulation des signes me plongent dans une spirale
de laquelle il est difficile de m’extraire, car à cela s’ajoute une
complexité nouvelle : la mise en réseau.

Je
donne à vivre la frustration que créée la quête perpétuelle du
nouveau, je montre à quel point elle est omniprésente et influence
les moments vécus jusqu’à les rendre instantanément obsolètes.

Le
texte se lit exclusivement sur ordinateur sous la forme d’extraits
écrits dans la typographie par défaut du navigateur et connectés
entre eux par des liens hypertextes qui restent toujours bleu clairs,
comme si on ne les avait jamais ouvert.

Le
lecteur parcourt indéfiniment l’arbre des possibles, choisissant sa
destination frénétiquement comme dans un labyrinthe, ou un
supermarché, lisant de plus en plus vite en quête d’un texte encore
inconnu, la nouveauté se faisant de plus en plus rare.